Suite à une sommation par voie d'Huissier, je suis contraint de publier les conclusions du rapport d'expertise judiciaire du 28/07/14.

 

Les conclusions du rapport disent que les menuiseries Minco ne sont pas en cause dans les problèmes d'infiltration, la cause en étant un défaut de pose non imputable à la Société Minco.

 

 

Je précise que ce blog sera supprimé d'ici quelque semaines... 


Ecrire un commentaire - Par ꉲ - Voir les 3 commentaires

 

 

chardoncoul

 ©PCC 

 

 

 

Mardi 08 février 2011

 

 

"Le coeur au Soleil". Quelle joli formule que voici pour expliquer comment positionner une pièce de bois en extérieur. Les charpentiers de Ty-Coat m'ont apprit ce savoir-faire pour prévenir une éventuelle déformation du bois exposé aux intempéries. Pour définir la partie qui était le plus proche du coeur de l'arbre, il suffit de se fier aux sens du veinage du bois.

 

Nous avons choisi du bardage en mélèze brut de sciage. C'est un bois qui, comme le Douglas, dispose d'une protection naturelle contre  les insectes et les champignons. Il est posé selon la technique du couvre-joint. Nous aimons particulièrement le relief qu'apporte cette technique de pose.

 

Détruire pour construire, c'est ce que j'ai fait en entaillant le mur qui était initialement prévu pour recevoir la cloison de l'abri voiture. Nous avons préféré ne pas mettre cette cloison, ce qui nous permet d'avoir un espace abri-voiture plus grand et plus ouvert.


La grande différence avec les lames de bardages Douglas posées sur la maison est le poids plus important et une maniabilité moins évidente. La pose se fait verticalement, il faut donc faire une coupe à 45° dans le bas des lames et des couvres-joints.

 

J'ai effectué la pose au marteau avec des clous inox bien évidemment. j'ai cru y laisser mes poignets dans l'opération car le mélèze est un bois dur et noueux. J'ai utilisé beaucoup plus de clous que je ne pensais. Que c'est énervant de voir les clous se plier et se tordre sous le marteau!!!

 

La principale difficulté était, pour moi, la coupe du bas des lames posées. La scie circulaire finit par peser au bout d'un moment et aucun droit à l'erreur. La coupe verticale pour mettre au droit le bardage douglas était tout aussi délicate. le laser m'a bien aidé pour définir les traits de coupe.

 

Vouz pourrez mieux visualiser la globalité de cette phase du chantier en visionnant la vidéo ci-dessous. Et si vous avez des questions sur le sujet, n'hésitez pas à me les transmettre. 

Nous sommes aussi preneurs de vos commentaires critiques...

 

A bientôt...

signature2
Publié dans : Vive le Bois
Ecrire un commentaire - Par ꉲ - Voir les 5 commentaires

Présentation

Lien Express du Petit Carnet

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus